30 Apr

LE VIDE-GRENIERS

Lors de ma dernière visite en France (comme c’est loin tout ça! Presque un souvenir distant…), ma maman m’avait parlé d’un de ces événements qui, en France, peuvent fermer toute une ville, ou du moins quelques unes de ses rues, le temps d’une journée. Ici, en Grande-Bretagne, ces événements prennent place le plus souvent dans un champ, où des gens comme vous et moi, ainsi que des professionnels, vendent des antiquités, du vintage ou des objets un peu plus modernes, directement depuis le coffre de leur voiture. Mais en France, nous déversons le contenu de nos greniers dans la rue, pour un bon vieux vide-greniers. 

The attics-emptyer During my last visit to France (how long ago was that! It’s almost a distant memory…), my mummy had mentioned one of those events that, in France, can take over an entire town, or at least a few of its streets, for a day. Here in the UK, these most often take place in a field, and people like you and me, as well as professional dealers, sell antiques, vintage and more modern objects out of the boot of their cars. But in France, we empty the contents of our attics onto the street, for a good old ‘vide-greniers’.

Oh quelle joie! J’adore tout simplement jeter un oeil sur tous ces objets personnels, des choses qui avaient depuis longtemps été oubliées dans un carton au fond du garage, gardées sous le lit depuis vingt ans, ou remises dans une armoire, pour ne plus jamais être revues. Jusqu’à ce que, soudainement, elles revoient la lumière du jour, seulement pour devenir le trésor de quelqu’un d’autre. 

Oh what a joy! I simply adore having a good look at everybody’s wares, things that had long been forgotten in a cardboard box at the back of the garage, stored under the bed for the last twenty years, or stashed away in a wardrobe, never to be seen again. Until, suddenly, they do see the light of day again, only to be passed on as newly acquired treasures to someone else.

Comme toujours, il faudra vous lever tôt et être préparé.e.s à farfouiller dans une tonne de ‘machins’ si vous voulez trouver la perle rare, cachée parmi le détritus d’une centaine de vies passées. Mais perles il y a, des jeux vidéos rétro aux vrais draps de lin, de trotinettes en vases colorés, de poupées sans tête aux livres de poches écornés. Il faut bien se rendre à l’évidence, les déchets de quelqu’un seront toujours le désir ardent et secret de quelqu’un d’autre, et on ne peut jamais juger à quoi ils ressembleront.

As always, you have to get up early and be prepared to rummage through an awful lot of ‘stuff’ if you want to find the pearl hidden amongst the detritus of a hundred past lives. But pearls you can find, from retro video games to genuine linen sheets, from scooters to colourful vases, from headless dolls to well thumbed paperbacks. Let’s face it, someone’s rubbish will always be someone else’s most earnest and secret desire, and there’s never any judging what that’s going to look like.

Ce jour-là, chers amis et lecteurs, j’en ai trouvé, des trésors. Je n’en ferai pas la liste, vu que c’était surtout des copies de grands classiques de la littérature française, mais je vais vous en raconter un. Là, perché de manière précaire sur une vieille bibliothèque bancale, il y avait un vase vert, en fait plutôt un verre monté en graine. Je l’avais remarqué, vu qu’il brillait dans le soleil matinal, et je n’ai pas pu résister. Je n’ai même pas négocié le prix de €10. Le vase était mien. Ma mère, il faut le dire, montra une retenue marquée: “J’ai déjà plein de merdouilles à la maison!”, dit-elle. 

That day, dear friends and readers, I did find some treasures. I will not list them all, as they were mostly copies of some of my favourite classics of French literature, but I will tell you about one. There, precariously perched on a rickety old bookcase was a green vase, actually more like an oversized tumbler. It caught my eye, glinting as it was in the morning sun, and I simply could not resist. I didn’t even haggle on the €10 price tag. The vase was mine. My mother, it has to be said, showed a lot of restraint: “I already have a lot of rubbish at home!”, she said. 

Alors bien sûr je me tourne vers vous, dans l’espoir que vous me régalerez des histoires de toutes les choses que vous avez trouvées dans les ‘car boot sales’ et autres vide-greniers au fil des ans, chez vous ou à l’étranger. Comme toujours, je veux tout savoir, y compris les toutes petites sommes que vous avez dû payer pour ce qui s’est avéré être un objet d’art sans prix… 

So of course I now turn to you all, in the hope that you will regale me with the tales of all the things you have found in car boot sales and other ‘vide-greniers’ over the years, at home and overseas. As always, I want to know everything, including how little you manage to spend on what turned out to be a priceless objet d’art… 

21 Apr

CUI CUI

Chers amis et lecteurs. Je sais que je vous ai déjà parlé du printemps tout récemment, mais lors de ma balade quotidienne autorisée (que ce vocabulaire est moche et pourtant devenu normal), je me suis régalé cette fois de tous les sons de la nature. Et tout particulièrement de tous les bruits, gazouillements et autres chants d’oiseaux.

Tweet tweet Dear friends and readers. I know I have already talked about Spring very recently, but as I was taking my daily authorised constitutional (how ugly and yet rapidly become normal are those words), I was treated this time to all the sounds of nature. And particularly to all the noises, chirping and other songs from birds.

Le silence créé par le manque de gens, de circulation et d’avions fait que ces temps-ci, les oiseaux n’ont presque aucune compétition et se font entendre dès l’aube. Et à travers la journée, car croyez-moi, je n’étais pas en vadrouille trop tôt, ne m’étant pas levé avec le soleil. Les merles et les rouges-gorges, eux, étaient bel et bien en voix, et j’ai apprécié de les voir poser et chanter.

The silence created by the lack of people, traffic and planes means that these days birds have almost no competition and are heard right from sunrise. And throughout the day, because believe me I was not gallivanting too early, having not risen with the sun. The blackbirds and the robins, on the other hand, had founf their voices, and I really appreciated seeing them pose and sing.

Même si je ne reconnais pas encore tous les autres chants d’oiseaux, j’y travaille, alors je passerai sûrement vous raconter mes nouvelles rencontres une autre fois. En tout cas, sur le chemin du retour vers mon petit chez-moi, je passe habituellement un joli pub, auquel est attachée une grande basse-cour, et je m’y arrête souvent pour dire bonjour à mes copines les pintades, aux poules et aux oies, mais aussi aux colverts et aux cygnes qui viennent souvent partager leur repas.

Even if I cannot yet recognise all the other songs from all the other birds, I am working on it, so I will not fail to come and tell you all about that another time. In any case, on the way back to my humble abode, I normally walk past a charming pub, to which a large poultry yard is attached, and I often stop there to say hello to my friends the Guinea fowls, to the chickens and to the geese, but also to the mallards and to the swans that often come to share their meals. 

Et au-dessus de cette basse-cour, tournoyant haut dans le ciel ou calmement perchés dans les peupliers, il y a les milans royaux, si rares dans le reste du pays mais ici si nombreux qu’on peut très souvent en compter trois souzaines. Je connais bien leur voix: un sifflement aigu qui signale leur majestueuse présence. J’adore les voir voler et planer, sans aucun souci ni aucune difficulté. Comme ça doit être agréable! 

And above this yard, circling high in the sky or quietly perched in the poplars, are the red kites, so rare in the rest of the country but so numerous here that you can very often count three dozens of them. I know their voice very well: a high whistle which marks their majestic presence. I love watching then fly and glide, with no worries and no hardship. How pleasant must that be!

Je suis sûr qu’il y a parmi vous des ornithologues amateurs (ou même professionnels) qui s’intéressent aux oiseaux autour d’eux, et je serai très intéressé de recevoir leur conseils et autres petits trucs pour apprendre à ‘apprendre’ le chant des espèces communes à mon petit coin de la campagne anglaise. Alors n’hésitez pas, et passez me dire ‘Cui! Cui!’ un de ces jours prochains. 

I know full well that there are amongst you some amateur ornithologists (or indeed professional ones) who are interested in the birds around them, and I will be truly interested to receive their advice and other little tips on how to learn to ‘learn’ the songs of the species common to my little patch of the English countryside. So please do not hesitate to come say ‘Tweet! Tweet!’ one of these days.

14 Apr

CLOCHES OU LAPIN?

Après plus de vingt ans passés en Grande-Bretagne, vous comprendrez que je me sens ici comme chez moi, et que je suis plutôt bien adapté aux coutumes et autres traditions locales, tout en gardant mes idiosyncrasies, comme vous vous en doutez, ou le savez, vous qui lisez souvent mes articles.  Cependant, certaines périodes de l’année me rappellent que je suis bel et bien français, et Pâques est l’une d’entre elles.

Bells or bunny? After over twenty years in Great-Britain, you will understand that I feel at home here, and that I have rather well adapted to the customs and other local traditions, while keeping my idiosyncrasies, as you might think, or rather know, you who often read my posts. However, certain times of the year remind me that I am well and truly French, and Easter is one of those times.

Le beau temps, la verdure, les oisillons qui gazouillent, bref, le printemps, et bien sûr les oeufs en chocolat; ils sont de retour et se retrouvent dans les deux pays qui me sont chers. Mais les traditions et les histoires qui entourent l’apparition desdits oeufs sont bien différentes et méritent je crois de prendre le temps de les étudier de plus près.

Good weather, greenery, chirping chicks, Spring in short, and chocolate eggs of course; they are all back and are to be found in the two countries nestled in my heart. But traditions and stories surrounding the apparition of said eggs are very different and deserve I think the time taken to study them more closely.

Apparemment d’origine germanique et popularisé aux Etats-Unis (un peu comme le Père Noël), le lapin (lièvre à l’origine) de Pâques arrive, le dimanche matin, avec son panier d’oeufs décorés, qu’il cache soigneusement. Il laisse ensuite le soin aux enfants britanniques de les récolter dans le jardin, ou même parfois à l’intérieur si la météo se fait moins clémente. 

Apparently Germanic in origin and popularised in the United States ( a little bit like Father Christmas), the Easter rabbit (or hare originally) arrives, on Sunday morning, with his basket full of decorated eggs, which he carefully hides. He then leaves to British children the task to collect them from the garden, or sometimes from inside the house if the weather is less than clement. 

Cette tradition, bien que mignonne, n’est bien sûr pas la bonne. Qui pourrait croire à l’existence d’un lapin, le plus souvent portant vêtements et panier!? La version française est pour moi bien plus proche des origines religieuses de cette fête. Car voyez-vous, ce sont les cloches des églises, cathédrales et autres chapelles qui, le dimanche de Pâques, déposent les oeufs chez les gens. 

This tradition, however cute, is of course complete rubbish. Who would believe in the existence of a rabbit, most often wearing clothes and a basket!? The French version is for me a lot closer to the religious origins of this feast. Because you see, it is the bells from churches, cathedrals and other chapels that, on Easter Sunday, drop the eggs in people’s homes.

Silencieuses depuis le jeudi soir, en marque de deuil, elles étaient en effet parties à Rome, d’où, une fois bénies par le Pape, elles reviennent au bercail et sonnent de joie en retrouvant leur clocher. Et c’est quand elles sonnent que leur précieux cargo descend du ciel pour aller se nicher dans les herbes hautes, dans les pots de fleurs, ou même sur les branches.

Having fallen silent on the Thursday night, as a sign of mourning, they had gone to Rome from where, once blessed by the Pope, they come back home and ring when reaching their belfries. And it is when they ring that their precious cargo falls from the sky, to nestle in the tall grass, in flower pots, or even amongst branches. 

Comme vous le voyez, c’est là une histoire bien plus croyable. Mais même si vous en doutez, j’espère que les cloches (ou votre ‘lapinou’, si vous y tenez), vous ont bien gâté.e.s!

As you can see, it is a much more believable story. But even if you doubt me, I hope that the bells (or your ‘bunny’, if you’re rather fond of him), spoiled you rotten. 

07 Apr

C’EST LE PRINTEMPS!

Finalement, le voilà, ce coquin, qui pointe le bout de son nez. Depuis une semaine ou deux, mon jardin hésitait presque a m’en montrer quelques signes, mais depuis quelques jours, il ne peut plus les cacher: le printemps est enfin là. Les jonquilles et les perce-neige, précurseurs de cette belle époque de l’année, ne sont plus les seules à embellir mes plates-bandes. Mes rosiers sont maintenant verts de feuilles, et les noisetiers perdent leurs derniers chatons. 

It’s Spring !  Finally, here it is, the naughty one, poking its nose out. For a week or two, my garden had been hesitant in showing me signs of it, but for a few days now, it has not been able to hide them: Spring is here at last. The daffodils and the snowdrops, trail-blazers during this time of year, are no longer alone in smartening up my borders. My rose bushes are now green with leaves, and the hazelnut trees are losing their last catkins.

Comme à beaucoup d’entre vous, chers amis et lecteurs, le printemps est une saison qui m’apporte beaucoup de plaisirs. Les arbres dénudés s’habillent de nouveau, l’herbe reprend un peu du poil de la bête et se remplit de paquerettes (et de pissenlits, par la même occasion!), et même le ruisseau, à sec tout l’hiver, s’est remis à couler. 

As for many of you, dear friends and readers, spring is a season that brings me many pleasures. The bare trees are covering up again, the grass is thickening up and is filling up with daisies (and dandelions, at the same time!), and even the stream is flowing again, after being dry all winter. 

J’adore voir les oiseaux tavailler dur à construire leur nid pour accueillir une nouvelle couvée. Même si la plupart du temps, c’est Madame qui fait tout le boulot! Phil, le faisan qui semble passer le plus clair de son temps dans mon jardin, ne semble pas, lui,  se soucier de quoi que ce soit. Remarquez, ça a été comme ça tout l’hiver, alors je ne vois pas pourquoi il devrait se faire du souci maintenant!

I love to see birds working hard at building their nests to welcome a new brood. Even though most of the time it’s Mrs who does all the work! Phil, the pheasant that seems to be spending the largest part of his time in my garden, doesn’t seem to worry about a thing. Mind you, that how it’s been all winter, so I can’t quite see why he should worry now!

Bien sûr, mon plaisir à voir le printemps s’épanouir sous toutes ses formes vient lui-même du plaisir à voir la nature renaître. Si comme moi vous avez des ‘journées sans’, comme j’appelle mes journées un peu plus difficiles, quand rien ne semble venir à bout de votre vague à l’âme, vous aimerez voir tout ce vert bourgeonner, apprécier ce coin de ciel bleu et la chaleur d’un soleil encore quelque peu pâlot.

Of course, my pleasure at seeing spring springing in all its guises stems from seeing nature being reborn. If like me you have ‘days without’, as I call those rather difficult days, when nothing seems to work against the blues, you will love to see all this green burgeoning, appreciate this blue corner in the sky and the warmth of a still rather pale sun. 

Alors même s’il nous faut passer par les giboulées de mars et les quelques coups de vent qui accompagnent souvent cette belle saison, je pense que beaucoup d’entre vous se joindront à moi pour accueillir le printemps. Passez me voir sur Twitter ou Instagram pour me montrer vos premiers signes du printemps, je vous y attends. 

And so, even if we have to go through the April showers and the many blustery spells which often accompany this season, I think that a lot of you will join me in welcoming the spring. Do drop by on Twitter or Instagram to show me your first signs of spring, I’ll wait for you there. 

31 Mar

ISOLEMENT, SEMAINE 1

Et bien, nous y voilà. Même si la Grande-Bretagne ne fait que rejoindre le reste de la planète, nous nous sommes finalement joints à vous toutes et tous qui devez rester chez vous, non seulement pour éviter le méchant virus, mais aussi pour protéger nos systèmes de santé, et éviter de propager ledit méchant virus. Sauver des vies n’a jamais été si facile: #RestezChezVous.

Isolation, Week 1 Well, here we are. Even if Great-Britain is only now joining the rest of the planet, we finally joined you all, who must stay at home, not only to avoid that nasty virus, but also to protect our health systems, and to avoid spreading said nasty virus. Saving lives has never been so easy: #StayAtHome.

Je dois avouer qu’être plongé comme ça, du jour au lendemain, dans un monde inconnu à cause de ce danger invisible est inquiétant, voire effrayant. C’est la peur de l’isolement (même si je travaille à partir de chez moi depuis pas mal de temps) et de devoir rester chez soi. C’est ça qui fait peur. C’est aussi de ne pas pouvoir rencontrer mes élèves en face-à-face, ne pas pouvoir leur serrer la main ou leur faire la bise, à la française. Cette peur est une nouveauté dont je me passerais bien.

I must admit that being plunged, just like that, from one day to the next, into the unknown because of an invisible threat is worrying, if not frightening. It is the fear of being isolated (even if I have been working from home for a while) and having to stay at home. That’s what is frightening. It’s also not to be able to meet my students face-to-face, not to be able to shake their hand or greet them with a kiss, French-style. That fear is a novelty that I could well do without.

Cependant, je donne toujours des cours en ligne, grâce à la technologie. J’ai même accueilli de nouveaux étudiants depuis le début de la période d’isolement. D’un autre côté, trois de mes étudiants ont dû suspendre leurs leçons avec moi pour le moment. La situation actuelle les prive de ce qui est important pour eux: le rapport humain qu’apportent leurs passages dans ma cuisine. Et je les comprends tout à fait.

However, I am still giving online lessons, thanks to technology. I have even welcomed new students since the beginning of the isolation period. On the other hand, three of my students have had to suspend their lessons with me for the time being. The current situation is depriving them of what is important for them: the human relationship brought by their coming to my kitchen. And I understand them completely.

Je pense que tout le monde se rend compte au combien c’est important ces jours-ci. Si cet isolement nous apportera quelque chose, c’est bel et bien de réaliser au combien les rapports humains sont importants. Bien sûr, retrouver son emploi et notre liberté de mouvement sont également cruciaux, mais je pense que ce seront les petits ‘presque riens’ qui nous serons vraiment indispensables. 

I think that everybody realises how important it is, these days. If this isolation brings us something, it’ll well and truly be appreciating how important human relationships are. Of course, getting one’s job and our freedom of movement back are equally crucial, but I think that it’ll be the little ‘almost nothings’ that will become truly meaningful. 

Aller au cinéma avec son être cher et se tenir la main, parler à ses voisins sans avoir deux mètres entre nous, prendre l’air au parc au sein de sa communauté en se faisant de nouveaux amis en même temps. Après des semaines sans contact, nous serons je pense tous heureux de revenir, graduellement bien sûr, ‘au bon vieux temps’. Je suis sûr que nous serons heureux de changer un peules choses, et de ralentir un peu aussi. Peut-être saurons-nous enfin ce que veut dire le mot ‘essentiel’. En tout cas, nous sommes #TousEnsemble. 

Going to the cinema with your beloved and holding hands, talking to your neighbours without standing six feet apart, walking to the park at the heart of your community, making new friends in the process. After weeks without contact, I think we will all be happy to go back, gradually of course, to ‘the good ol’ times’. I am sure we will all be happy to change things a little, and to slow down a little, too. Maybe we will at last know what ‘essential’ means. In any case, we are #StandingTogether. 

25 Mar

UN PEU D’ART

Nous rentrons tout juste au QG d’ALK après avoir visité une maison à vendre, et je réalise tout à coup quelque chose qui m’avait jusqu’alors échappé. Je viens donc vous en parler, chers amis et lecteurs, en espérant  que vous ne serez pas trop choqués d’apprendre que nous cherchons à déserter notre petite maison. Les circonstances sont compliquées, alors je vous raconterai ça peut-être plus tard.

A bit of art  We are just back to ALK HQ after a visit to a house for sale, and I realise suddenly something that had so far eluded me. I come here, therefore, to tell you about it, dear friends and readers, hoping that you will not be too shocked to learn that we are looking to abandon our little house. Circumstances are complicated, so I might tell you about it later. 

Mais je m’égare! La révélation qui me fait venir vous causer est toute autre. J’ai beaucoup aimé la maison que nous venons de voir, et j’imagine tout à fait y vivre. L’espace et l’agencement des pièces nous conviennent parfaitement, et la raison principale pour la certitude de mes convictions est que dès mon arrivée, j’ai imaginé les murs, encore vides, remplis de tous nos tableaux, les petites niches habillées de nos bibelots. 

But I digress! The revelation that propels me to come chat to you is a totally different one. I really like the house we have just seen, and I can see myself living there. The space and the layout of the rooms suit us to a ‘T’, and the main reason behind the strength of my conviction is that as soon as I arrived, I imagined the walls, still bare, filled with our paintings, the little niches dressed with our knick-knacks. 

Voyez-vous, même si aucun de ces objets n’a une valeur exhorbitante, ils me sont tous très chers. C’est une petite collection très éclectique: des peintures à l’huile, russes pour la plupart, des estampes japonaises, et tout le reste: Henri, notre petit éléphant en bronze, un ours en pierre ramené du Canada, un petit oiseau en fer forgé américain, un lièvre en terre cuite, et tant d’autres. Les murs vierges de cette superbe maison seraient si beaux décorés d’un peu d’art. 

You see, even if none of these objects are mindblowingly expensive, they are all very dear to me. It’s a very eclectic little collection: oil paintings, Russian for the most part, Japanese prints, and everything else: Henri, our little bronze elephant, a stone bear brought back from Canada, a forged steel bird from America, a terracotta hare, and so many others. The virgin walls of this superb house would be so beautiful decorated with a bit of art. 

La raison pour laquelle nous avons accumulé tant d’objets d’arts, pour ainsi dire, n’est pas que nous avons essayé d’investir dans le marché de l’art, bien au contraire. La plupart de nos coups de foudre sont positivement l’inverse: des souvenirs de voyages, achetés parce qu’ils nous plaisent, pas parce qu’ils prendront de la valeur avec le temps. Mais les voir sur de nouveaux murs me ferait tellement plaisir. 

The reason we have accumulated so many ‘objets d’art’, so to speak, is not that we have tried to invest into the art market, far from it. Most are love at first sight moments, so totally the opposite: souvenirs from trips, bought because we loved them, not because they will appreciate in value with time. But to see them on some new walls would please me so much.

Et vous toutes et tous? Avez-vous des petits objets, des tableaux, des estampes qui vous sont chers? Certains d’entre eux vous viennent-ils de votre famille et de vos amis? Contiennent-ils de précieux souvenirs? J’espère que vous me ferez le plaisir de venir m’en parler en commentaires, je suis vraiment curieux de tout savoir sur vos trésors.

And what about you all? Do you own little objects, paintings, prints that are dear to you? Do some of them come from family and friends? Do they hold precious memories? I hope you will do me the pleasure to come and tell me in a comment, I am truly curious to know everything about your treasures. 

Je dois préciser que cet article a été écrit bien avant la période d’isolement actuelle. I must add that this post was written well before the current isolation period.

18 Mar

C’EST TOUT DÉCALÉ!

Sa bouche dit quelque chose et mes oreilles entendent autre chose: tout  est décalé pour cette actrice très célèbre! Parfois même, elle continue de parler en français alors que sa bouche anglaise, japonaise ou mexicaine s’est arrêtée il y a plusieurs secondes! Que se passe-t-il? Quelle est cette sorcerie? Rien de bien sinistre: le film que je regarde a été doublé en français. 

It’s all over the place! Her mouth says something and my ears hear something else: it’s all over the place for this very famous actress! Sometimes, even, she continues to talk in French when her English, Japanese or Mexican mouth stopped several seconds before! What is going on? What is this sorcery? Nothing sinister: the film I am watching has been dubbed in French.

Quand je dis que je le regarde, ça n’est pas pour bien longtemps, car je ne supporte que les films en version originale. Avec l’anglais et le français, c’est facile, je comprends les deux, je n’ai donc pas besoin des sous-titres. Mais avec toutes les autres langues, je préfère de loin lire les dialogues que de voir des lèvres bouger sans aucune relation avec ce qu’elles disent!  

When I say watching, it is not for very long, as I can only bear films in their original versions. With English and French, it’s easy, I understand both, therefore I don’t need the subtitles. But with any other languages, I prefer by far reading the dialogue rather than seeing lips move without any relation to what they are saying! 

Dans le pire des cas, quand je regarde par exemple un film tourné en anglais mais doublé en français, je deviens fou, car mon cerveau ne réussit pas à marier les deux langues en un tout cohérent. Je ‘comprends’ les lèvres anglophones, je peux les lire et les suivre, alors que mes oreilles francophones entendent quelque chose de très proche, mais quelque peu décalé! 

In the worst of cases, when I watch for example a film shot in English but dubbed in French, I go mad, because my brain cannot marry the two languages into a coherent whole. I ‘understand’ the english-speaking lips, I can read them and follow them, whereas my French-speaking ears hear something that’s very close, but somehow all over the place!

Cela dit, quelquefois, tout ça n’est pas très important. Par exemple, je peux très bien regarder un épisode des Simpsons en français. Je pense même que la voix de Marge est meilleure en version française (la VF) que dans la version originale (la VO). Et certains acteurs, comme Jodie Foster, peuvent se doubler eux-mêmes en français, ce qui arrange bien les choses pour moi. 

This being said, all this is not very important. For example, I can very well watch an episode of the Simpsons in French. I even think that Marge’s voice is better in the French version (or VF in French) than in the original version (or VO). And some actors, like Jodie Foster, can dub themselves in French, which makes it all the better for me.

Vous comprendrez cependant bien mon problème, chers amis et lecteurs, car je suis sûr de ne pas être le seul à ‘souffrir’ (n’exagérons rien tout de même!) de cette façon devant les chefs-d’oeuvre du septième art, comme on appelle parfois le cinéma en français. Alors je vous le demande: êtes-vous pour les films en VF ou en VO? Quand vous avez le choix, comment préférez-vous vos divertissements? 

You will however understand my dilemma, dear friends and readers, because I am certain that I am not the only one to ‘suffer’ (let’s not exaggerate that much!) that way in front of masterpieces of the 7th art, as we sometimes call cinema in French. So I’ll ask you: are you rather for films in VF or in VO? When you have the choice, how do you prefer your entertainment?

13 Mar

APRES UN CERTAIN NIVEAU

Je suis toujours très heureux de répondre aux questions que mes abonnés sur Twitter me posent. Un petit conseil ne coûte rien, et je suis ravi de pouvoir être utile à toutes celles et tous ceux qui apprennent le français. C’est surtout très flatteur que ces questions m’arrivent des quatre coins de la planète: Finlande, Philippines, Etats-Unis, …

After a certain level I am always very happy to answer the questions that my Twitter followers send me. A little bit of advice is free, and I am pleased to be able to be useful to all those who are learning French. It is especially flattering that these questions come from the four corners of the globe: Finland, Philippines, USA, …

Une des questions les plus fréquentes concerne les matériaux disponibles à tous, qui aideraient à dépasser un certain niveau dans leurs études de la langue française. Beaucoup sont ceux et celles qui l’étudient pour un diplôme ou pour le plaisir, et qui, ayant atteint un plateau, cherchent à franchir le prochain cap, qu’il soit en expression ou compréhension orales, ou à l’écrit. 

One of the most frequent questions concerns the materials available to all, which could help go through a certain level in their studies of the French language. Many are those who study it for a diploma or for pleasure, and who, having reached a plateau, are looking to go over the next ridge, whether it be in spoken expression and comprehension, or in writing. 

Mon conseil, bien que simplissime, est toujours le même: tout est bon dans le cochon. L’important est de continuer à chercher ces ressources qui sont à un niveau suffisamment facile pour ne pas vous décourager, en vous proposant toutefois des éléments de difficulté grandissante. La répétition n’est jamais de trop non plus. Il est toujours utile de connaître quelque chose par coeur avant d’avancer au prochain niveau. 

My advice, even if the simplest, is always the same: nothing is ever completely useless. The important thing is to keep on searching for those resources that are at a level easy enough not to make you lose faith, but offering nonetheless some elements of increasing difficulty. Repetition is never wasted either: it is always useful to know some things by heart before moving on to the next level. 

Pour vous qui cherchez des ressources avancées, elles sont très faciles à trouver. J’ai souvent parlé dans cette colonne de la chanson française. Et bien je dirai ceci: qu’elle soit votre genre de musique préféré ou pas, ses paroles chantées sont très souvent complexes, et rendues d’autant plus difficiles à comprendre que le rythme normal de la conversation est suspendu. Idem pour les grands classiques de la littérature française, passés et présents. Même si vous devez les lire lentement et avec un dictionnaire à vos côtés, vous en tirerez des trésors. 

For you who are looking for advanced resources, they are easy to find. I have often talked in this column of the ‘chanson française’. Well, I will say this: whether it is your favourite genre of music or not, its sung lyrics are very often complex, and rendered even more difficult to understand by the fact that normal conversation rhythms are suspended. Same for the classics of French literature, past and present. Even if you have to read them slowly and with a dictionary by your side, you’ll mine treasures from them.

Alors bien sûr, je veux vous demandez, chers amis et lecteurs, de m’aider à répondre à cette même question: quels trésors avez-vous trouvés qui vous ont aidé à passer ce certain niveau, et à avancer dans vos études? Dites-moi tout, je ne manquerai pas de passer vos conseils. 

So, of course, I want to ask you, dear friends and readers, to help me answer that very same question: which treasures have you found that helped you go past that certain level, and to move on in your studies? Tell me everything, I will be sure to pass on your advice. 

04 Mar

POURQUOI L’ANGLAIS?

Croyez-moi ou pas, on me demande encore parfois comment je fais pour parler si bien à la fois l’anglais et le français. Ma réponse, toujours double, est à chaque fois la même. D’une part, depuis l’âge de 11 ans, je n’ai presque rien fait d’autre que d’apprendre l’anglais, et ce totalement par choix. D’autre part, je ne parle que ces deux langues. Ce sont les vrais polyglottes qu’il faut admirer! 

Why English? Believe me or not, people still ask me sometimes how is it possible for me to speak both English and French so well. My answer, always twofold, is each time the same. On the one hand, since the age of 11, I have almost done nothing else but learn English, and this totally by choice. On the other hand, I only speak these two languages. It is the true polyglots that you have to admire! 

J’ai toujours adoré l’école, et j’ai travaillé dur sur les choses que j’aimais le plus, comme l’histoire ou le latin. Mais ce dont je me souviens comme si c’était hier, c’est mon premier cours d’anglais. Madame Janszack, ma prof cette année-là et pendant les 4 prochaines années, reste la professeure que j’admire par-dessus tous et toutes autres. Et pourtant, il y a eu d’autres excellents professeur(e)s dans ma vie. 

I have always loved school, and I worked hard on the things I liked best, like history or latin. But what I remember as if it were yesterday is my first English lesson. Madame Janszack, my teacher that year and for the four years after that, remains the teacher I admire above all others. And yet, there have been many excellent teachers in my life. 

Grâce à elle, les verbes irréguliers, les tonnes de vocabulaire et même toutes les complications de l’anglais (certes moins complexes que celles proposées par le français!) se sont évaporés, pour ne laisser devant moi qu’une route droite et facile à suivre: j’ai su très jeune que l’anglais était pour moi. Et j’ai bossé, de la sixième à l’université. J’apprends l’anglais depuis 35 ans, et c’est pour ça que je ne suis pas mauvais! 

Thanks to her, irregular verbs, the tons of vocabulary and even all the complications of the English language (however less complex than those offered by French!) all evaporated, leaving in front of me a straight and easy road to follow: I knew very young that English was for me. And I toiled, from year 7 to university. I have been learning English for 35 years, and it’s for that reason that I’m not so bad at it!

Cela veut dire que parfois je n’ai pas beaucoup travaillé sur toutes les autres matières qui n’ont pas réussi à faire la même impression que l’anglais. Très rapidement, j’ai laissé tombé la physique, la chimie (pardon Monsieur Henri!) et les maths. Même l’allemand a souffert de mon amour pour l’anglais. Ma plus mauvaise note au Bac a été en allemand…

This means that, sometimes, I didn’t work hard on all the other subjects that didn’t manage to make the same impression as English. Very quickly, I dropped physics, chemistry (sorry Monsieur Henri!) and maths. Even German suffered from my love for English. My worst grade at the Baccalauréat was in German… 

Alors je me permets de vous poser la question suivante: comment se fait-il que vous parliez si bien le français? Ou toutes les autres langues que vous êtes capable(s) d’utiliser, ainsi que tous vos autres talents, d’ailleurs? Est-ce parce que, comme moi, vous êtes tombé amoureux.euse d’une matière particulière à l’école, au point d’en faire l’amour de votre vie? Dites-moi tout. 

So I am taking the liberty to ask you the following question: how is it that you speak French so well? Or any other languages you are able to use, as well as all your other talents, of course? Is it that, like me, you fell in love with a particular subject at school, so much so you made it the love of your life? Tell me everything.