16 Apr

QU’EST-CE QU’ON TROUVE DANS VOTRE FRIGO?

Il n’y a pas si longtemps, j’attendais de voir ma charmante dentiste, et je parcourais sans vraiment le lire un de ces magazines que l’on trouve toujours dans les salles d’attente des dentistes, j’en suis sûr n’importe où dans le monde. La sélection était plutôt éclectique, mais mon dévolu s’était jeté (comme un loup affamé, je n’avais pas pas pris de petit déjeuner ce jour-là) sur un article de presse dite féminine. 

Not so long ago, I was waiting to see my charming dentist, and I was going through without reading it one of those magazines that you always find in dentists’ waiting rooms, I am sure anywhere in the world. The selection was rather eclectic, but my interest had thrown itself (as a famished wolf, as I had not had breakfast that day) on an article from the so-called feminine press.

Ayant complètement ignoré les articles de mode, de maquillage et de conseils sur ma vie amoureuse, je m’étais rabattu sur le segment ‘cuisine’. Une célébrité quelconque me disait qu’elle ne cuisinait pas beaucoup, à cause d’un emploi du temps très chargé, mais me régalait quand même du contenu de son réfrigérateur. Après m’être demandé pourquoi elle me disait tout cela si elle ne cuisinait pas, je me suis moi-même demandé quel était le contenu de mon frigo. 

Having completely ignored articles on fashion, make-up  and advice on my love life, I had fallen back on the ‘cooking’ segment. A random celebrity was telling me that she doesn’t cook a lot, due to a heavy timetable, but was still detailing the contents of her refrigerator. After asking myself why she was telling me all this if she doesn’t cook, I did ask myself if I could name the contents of my fridge.

Je savais bien sûr qu’il contenait les côtelettes d’agneau prévues pour le repas du soir, qui allaient être accompagnées d’asperges et de pommes de terres nouvelles. Mais après ça, quoi d’autre? Un peu de fromage, bien sûr, et du beurre salé. Pas de lait de vache, que je ne bois plus, mais du lait végétal pour mon café du matin. Un peu de charcuterie, un bocal de cornichons, et un pot de rillettes de canard presque fini (elles étaient ma foi bien bonnes). 

I knew of course that it contained the lamb chops planned for the evening meal, which were going to be accompanied by asparagus and new potatoes. But after that, what else? A little bit of cheese, of course,  and some salted butter. No cow’s milk, which I do not drink anymore, but some vegetal milk for my morning coffee. A little charcuterie, a jar of cornichons, and a jar of duck rillettes, almost empty (they were rather good, actually).

Une étagère est pleine à craquer de pots entamés (moutardes, sauces, confitures, etc) qui doivent être conservés au frais après ouverture. Un assemblage divers et varié de légumes ferme la liste. Si ma mémoire ne me fait pas défaut: une aubergine, des poireaux, un chou-fleur, quelques petits navets et deux poivrons rouges. 

A shelf full to bursting with opened jars (mustards, sauces, jams, etc) which must be kept refrigerated after opening. A diverse and varied assemblage of vegetables closes the list. If memory serves: an aubergine, some leeks, a cauliflower, a few little turnips and two red peppers.

Je me demande ce que le contenu de mon frigo révèle de ma personalité, mais encore plus ce que le contenu du vôtre nous révèlera une fois que vous nous aurez tout dit, alors à vos claviers!

I wonder what the contents of my fridge say about my personality, but even more so what the contents of yous will reveal once you will have told us everything, so to your keyboards!

09 Apr

DES COBAYES

Pas de panique, les gens, surtout ceux et celles d’entre vous qui n’aiment pas particulièrement ces rongeurs. Je ne veux pas non plus vous parler des cobayes médicaux. Je veux vous parler aujourd’hui de ces gens qui sont volontaires pour essayer de nouvelles choses pour la première fois: je vous parle ici de mes invités, qui sont parfois il est vrai ‘victimes’ de mes expérientations culinaires. 

Don’t panic, people, especially those of you who don’t particularly like these rodents. I don’t mean either to talk to you about medical guinea pigs. I want to talk to you today of these people who volunteer to try new things for the first time: I am talking here of my guests, who, it is true, fall sometimes ‘victim’ to my culinary experiments.

Voyez-vous, j’aime assez souvent essayer de nouvelles recettes sur mes invités, au grand dam de Monsieur tALK, qui lui pense que je devrais me la couler douce et servir à mes amis des plats dont j’ai le secret, et que je pourrais produire les yeux fermés. Mais je vous le demande: où est le plaisir à faire ça comme ça? Pourquoi ne pas plutôt ressentir un petit frisson d’inquiétude (et un peu de fierté aussi, il faut bien l’avouer) à servir un plat pour la première fois?

You see, I quite like to try new recipes on my guests, much to the dismay of Monsieur tALK, who for his part thinks that I should take it easy and serve my friends dishes I know the ins and outs of, and that I could produce in my sleep. But let me ask you: where is the pleasure in doing so? Why not rather feel this little frisson of worry (and quite a bit of pride, let’s face it) when serving a dish for the first time?

Alors je me lance souvent dans de petites aventures en cuisine, surtout en ce qui concerne les desserts, car j’aime bien essayer de nouveaux gâteaux, par exemple. Mais c’est là un risque calculé, car la pâtisserie se rapproche plus d’une science exacte que de l’alchimie. Pour les plats de viande, de poisson ou végétariens, je me contente, quand j’en prépare un pour la première fois, de suivre à la lettre la recette. Ça n’est que quand j’inscris ces plats à mon répertoire que je me permets d’adapter, de substituer, de réduire ou d’augmenter. 

So I often launch myself into little adventures in the kitchen, especially as far as desserts are concerned, because I like to try new cakes, for example. But it is here a calculated risk, as baking is closer to an exact science than it is to alchemy. For meat, fish or vegetarian dishes, I simply, when I prepare one of them for the first time, follow the recipe to the letter. It is only when I add these dishes to my repertoire that I take the liberty to adapt, substitute, reduce or augment. 

Alors si jamais vous vous trouvez dans les parages et que vous n’avez pas froid aux yeux, que vous voulez parler un peu français et boire un verre (ou deux!), faites moi signe et installez-vous à table. Mais seulement si vous n’avez pas peur d’être un de mes cobayes! 

So if by any chance you are ever in the vicinity, and that you don’t know fear, that you want to speak a little French and have a drink (or two!), get in touch and sit yourself down. But only if you’re not scared to be one of my guinea pigs!

02 Apr

JE RETOURNE LE JARDIN

Au moment même où j’écris ces lignes, je suis sur le point (enfin, quand j’aurai fini de tout vous raconter!) de retourner dans le jardin pour continuer mes travaux, qui sont, je n’ai pas peur de le dire, dignes d’Hercule. J’ai en effet commencé hier à retourner une partie du jardin, envahie de ronces et d’orties. 

I am digging up the garden. At the very moment of writing these lines, I am about (well, when I’m done telling you everything!) to go back out to the garden, to continue my task, which is, I am not afraid of telling you, worthy of Hercules. Indeed, I have yesterday started to dig up a part of the garden overrun with brambles and nettles.

Vu que la journée était belle, mais bien protégé contre les épines et la nature très urticante de ces plantes qui ne sont pas les bienvenues, j’ai passé quelques heures à en débarrasser le jardin, qui je l’espère me remerciera une fois que j’aurai fini de le chouchouter. Je laisse bien sûr tranquilles les jacinthes des bois qui s’apprêtent à éclore, ainsi que les perce neige et les jonquilles, qui, elles, arrivent à la fin de leur cycle.

As the day was a nice one, but well protected against the thorns and the very stinging nature of these plants, which are not welcome here, I spent a few hours getting the garden rid of them, and I hope it will thank me when I am done pampering it. I am of course leaving alone all the bluebells which are getting ready to bloom, as well as the snowdrops and daffodils which are, for their part, coming to the end of the cycle.

Une fois le terrain préparé, je sèmerai du gazon et des graines de fleurs sauvages, en espérant attirer les papillons et autres insectes, suivis des oiseaux qui s’en délectent. En parlant d’eux, d’ailleurs, il me faut mentionner le rouge-gorge qui, sans aucune vergogne, m’a suivi pas à pas afin de se gorger de vers de terre malheureusement mis à jour. 

Once the soil prepared, I will sow some grass and wild flowers seeds, hoping to attract butterflies and other insects, followed by the birds which love them. Talking of birds, I have to mention the robin which shamelessly followed me step by step, so as to gobble the worms, sadly unearthed.

Je suis sûr que je ne suis pas le seul à apprécier un peu de travail manuel, surtout aussi agréable et satisfaisant que celui-ci. A part un peu de marche à pied et des passages pas trop fréquents à la piscine, je ne suis pas super actif. Voyez-vous, je passe beaucoup de temps à travailler avec et pour mes étudiants, à préparer mes cours et toutes mes offrandes à mon public sur les médias sociaux. Une bonne excuse, mais je m’y tiens.

I am sure that I am not the only one to appreciate a bit of manual labour, especially if it is as pleasant and satisfying as this one was. Apart from some walking and not too frequent trips to the pool, I am not super active. You see, I spend a lot of time working with and for my students, preparing my lessons and all my little offerings on social media. A good excuse, but I am sticking to it.

Alors quand j’ai la tête bien pleine de tout cela et que j’ai envie de faire autre chose, je sors faire un travail d’une nature bien différente. Que ce soit en maillot de bain, en chaussures de marches ou la bêche à la main, ça me fait du bien. Une fois mes batteries rechargées, je rentre, un peu fourbu il est vrai, mais content de retrouver tous mes petits jeux de l’esprit. Bon, le travail ne va pas se faire tout seul, alors j’y retourne. A plus!

So, when my head is full of all that and that I feel like doing something else, I go out to do some very different work. Whether it be in a swimming costume, wearing walking shoes or with a garden fork in my hands, it does me good. Once my batteries are charged, I come back in, a little worse for wear it is true, but happy to come back to my lille games of the mind. Right, the work is not going to do itself, so I’m off. See you!

26 Mar

EN VADROUILLE A BRUXELLES

Ceux et celles qui suivent les aventures du citron vert sauront qu’il y a quelque temps, il était en vadrouille à Bruxelles. Comme ça, sans raison, et parce qu’il n’y était jamais allé. La météo n’était pas terrible, et le départ dès potron-minet ne lui a pas tant plu, mais le trajet en train, rapide (deux heures entre Londres et Bruxelles) et confortable, lui a permis de se reposer et de ‘finir sa nuit’, comme on dit chez nous. 

Those of you who follow the adventures of the lime will know that some time ago he was on a jolly in Brussels. Just like that, without rhyme or reason, and because he had never been there. The weather wasn’t great, and the sparrow’s fart departure time was not of his choosing, but the train journey, fast (two hours between London and Brussels) and comfortable, enabled him to have a rest and ‘finish his night’, as we say at home. 

Une fois à Bruxelles, pour un week-end de trois jours, il a exploré la vieille ville, en admirant la Grand Place et les bâtiments somptueux qui l’entourent. Une visite de l’hôtel de ville (où il a admiré un portrait de son idole Napoléon Bonaparte) et du musée de la ville de Bruxelles (juste en face, de l’autre côté de la place) lui on fait remarqué quelques détails intéressants, comme le fait que l’hôtel de ville n’est pas symétrique et comporte des fenêtres de deux styles architecturaux différents.

Once in Brussels, for a three-day weekend, he explored the old town, admiring the Grand Place and the sumptuous buildings around it. A visit to the town hall (where he admired a portrait of his idol, Napoléon Bonaparte) and to the city of Brussels museum (directly opposite, on the other side of the square) helped him notice a few interesting details, like the fact that the town hall is not symmetrical and displays windows in two different architectural styles.

Et puisqu’on parle d’architecture. Tout voyage à Bruxelles n’est pas complet sans une petite excursion à l’Atomium, cette extraordinaire structure construite pour l’expostion de 1958. Même avec un design kitsch et une photo souvenir avec Spirou, ce fut en fait une bonne visite, même sous un ciel gris et un petit bain de boue (pardon, Monsieur tALK, je te promets de ne plus te laisser tomber!).

And talking of architecture. Any trip to Brussels is not complete without a little outing to the Atomium, this extraordinary structure built for the 1958 exhibition. Kitsch design and souvenir snapshot with Spirou aside, it actually was a good visit, even under grey skies and a little mud bath (my apologies, Monsieur tALK, I promise you I won’t drop you ever again!).

aside, it actually was a good visit, even under grey skies and a little mud bath (my apologies, Monsieur tALK, I promise you I won’t drop you ever again!).

Et bien sûr, la cuisine belge a été à la hauteur, des moules frites aux gaufres et speculoos de chez Dandoy, en passant par une carbonnade de boeuf à la flamande au Marmiton, tout à été superbe. Je vous recommande chaudement ce restaurant, que vous trouverez au croisement de la Galerie de la Reine et de la Rue des Bouchers, où nous avons été super bien accueillis. Je déguste de plus toujours des pâtes de fruits de chez Mary, qui sont à en tomber par terre. Eh, Monsieur tALK, si on retournait à Bruxelles cet été? 

And of course, Belgian cuisine didn’t disappoint, from the mussels and chips to the waffles and speculoos biscuits at Dandoy’s, via a beef Flemish carbonnade at the Marmiton, everything was superb. I warmly recommend this restaurant, which you will find on the corner of the Queen’s gallery and the Rue des Bouchers (Butchers’ Street), where we were superbly welcomed. On top of that, I am still savouring some pâtes de fruits from Mary’s, which are so good as to drop dead for. Eh, Monsieur tALK, what about another trip to Brussels this summer?

19 Mar

MA PETITE COMPAGNIE

Après avoir quitté le monde de l’enseignement officiel, pour ainsi dire, je me suis longuement interrogé sur le chemin à prendre pour continuer à aider les gens à apprendre le français. Même si mon environnement, voire ma vie entière, avaient changé, je ne me voyais pas faire autre chose, mais cette fois avec un public différent. 

After leaving the world of official teaching, if I can put it like this, I pondered at length on the path to follow that would let me help people learn French. Even if my environment, indeed my whole life, had changed, I couldn’t see myself do anything else, but this time with a very different public.

L’idée d’ALK m’a été très gentiment soufflée par Helen, une super bonne copine, pendant une soirée de Réveillon. Et depuis, j’ai développé une formule qui marche bien pour moi, et visiblement pour mes étudiants, qui la plupart du temps reviennent pour une deuxième série de leçons, voire plus! Je sais que la flexibilité de mon emploi du temps et le côté sur mesure de mes activités plaisent à ma clientèle.

The ALK idea was very kindly passed on to me by a very good friend called Helen, during a New Year’s Eve party. And since then, I have developed a formula that works well for me, and obviously well for my students, who most of the time come back for a second course, if not more! I know that my flexible timetable and the tailor made nature of my activities are what my clientèle is looking for.

Je travaille avec la plupart de mes étudiants une fois par semaine, car il est parfois difficile de trouver plus de temps pendant une semaine active. Pendant notre leçon, nous travaillons sur tout ce qui fait plaisir ou qui est utile, alors chaque semaine apporte un petit soupçon de folie et quelques fous rires, deux aspects de mon travail qui me plaisent beaucoup!

I work with most of my students once a week, as it is often difficult to find more time during an active week. During our lesson, we work on all that they want or is useful, so each week brings a little note of fantasy and a few laughs, two aspects of my works that I really appreciate! 

Depuis peu, les abonnés à mon compte sur Twitter, qui sont plus de 2300,  me donnent aussi beaucoup de travail, car ils participent à mes petits exercices, et me posent parfois des questions, auxquelles j’adore répondre, gratuitement bien sûr.

Recently, the followers of my Twitter account, over 2,300 of them, have been giving me a lot of work, because they participate to my little exercises, and sometimes ask me questions, which I love answering, free of charge, of course. 

Je commence également à vendre des ressources à télécharger, à un prix très modique, à partir de mon site internet. Alors n’hésitez jamais à y aller jeter un coup d’oeil, et s’il vous plaît, revenez-y souvent, pour lire le blog et vérifier que vous êtes à jour avec toutes mes offrandes.  

I am also starting to sell downloadable ressources, available quite cheaply, from my website. So please never hesitate to come have a look, and please, come back often, to read the blog and check that you are up to date with all my offerings. 

12 Mar

DES SOUVENIRS DE VACANCES

Ce matin, alors que je cherchais un peu d’inspiration en rangeant ma paperasse, je suis tombé sur quelques photos de famille. Pour être plus précis, sur quelques très vieilles photos de vacances: le ciel est d’un bleu parfait, le sable est blond, et, grâce au sourire béat sur mes lèvres, on peut voir que je suis très heureux dans le sud de la France.

This morning, as I was looking for some inspiration while tidying my paperwork out, I found a few family snaps. To be more precise, I found some very old holiday photos: the sky is a perfect shade of blue, the sand is golden, and, thanks to the stupid smile on my lips, you can see that I am very happy in the south of France.

Je vous préviens tout de suite, le souvenir qui m’est revenu à l’esprit en regardant cette photo et dont je veux vous parler aujourd’hui, comme vous allez très vite vous en rendre compte, concerne un point très précis. Mais revenons à cette première photo, prise en plein été à Argelès-sur-Mer, au tout début des années 80. Le sourire mentionné plus haut n’a rien à voir avec la plage, le camping, ou même le chant des cigales.

Let me warn you from the outset, the memory that jumped into my head looking at this picture and about which I want to tell you today, as you are soon going to realise, concerns a very precise topic. But let’s come back to that first photo, taken in the heart of summer in Argelès-sur-Mer, in the early 80s. The smile mentioned earlier has nothing to do with the beach, the campsite, or even the song of the cicadas. 

Ce sourire, et le souvenir qu’il évoque, concernent deux de ces petites gourmandises qui m’étaient permises de temps en temps à cette époque précise, et en ce lieu précis: sur la photo, je tiens dans la main droite un énorme beignet au sucre, et dans la main gauche un petit paquet de chouchous. Je ne sais pas si vous savez ce que sont les chouchous, ou si vous les appelez comme ça, mais ce sont des cacahouètes enrobées de caramel. 

That smile, and the memory it brings back, concern two of those little treats I was allowed to have from time to time, at that precise time, in that precise location: on the photo, I have in my right hand a huge sugar doughnut, and in my left hand a small packet of chouchous. I don’t know if you know what chouchous are, or if that’s what you call them, but they are caramel-coated peanuts. 

Tous les jours, à la plage, de nombreux vendeurs passaient avec des boissons fraîches, et lesdits beignets et chouchous. Le jour où la photo a été prise, j’avais clairement eu la chance d’avoir eu droit à deux d’entre eux, même si mes parents ne me laissaient pas me goinfrer comme ça tous les jours!

Every day, on the beach, numerous sellers walked by with cold drinks, and said doughnuts and chouchous. The day the photo was taken, I clearly was lucky enough to have earned two of them, even if my parents weren’t keen on me stuffing my face like that every day!

Cela dit, le soir, au Palais des Glaces, j’avais souvent droit à une boule ou deux, choisies parmi les douzaines de parfums disponibles. Pas de photos ici, mais des souvenirs clairs, comme semblent l’être tous ceux qui tournent autour de la nourriture. Comme quoi, chassez le naturel, il revient au galop! J’attends avec impatience de voir quels souvenirs vous allez partager, chers amis et lecteurs.

That being said, in the evening, at the Ice cream Palace, I was often allowed a scoop or two, chosen amongst the dozens of flavours available. No photos here, but clear memories, as all the ones revolving around food seem to be. It proves that a leopard cannot change its spots! I am very much looking forward to see what memories you are going to share, dear friends and readers! 

05 Mar

LA BELLE BRETAGNE

Comme les lecteurs assidus de mon blog, ou mes abonnés de la première heure sur les médias sociaux le sauront sûrement, je suis un quart breton. Ma grand-mère maternelle est née à Inguiniel, dans le charmant département du Morbihan, et grâce à elle, peut-être même à travers elle, je ressens une grande affinité avec la région (certains diront le pays) qui a vu sa naissance. 

As my blog’s assiduous readers, or my early subscribers on social media will undoubtedly know, I am a quarter Breton. My maternal grand-mother was born in Inguiniel, in the charming département of Morbihan, and thanks to her, perhaps even through her, I feel a great affinity with the area (some would say the country) that witnessed her birth.

Voilà un moment que je ne suis pas retourné en Bretagne, et le beau temps qui règne ici au moment où j’écris ces lignes me rappelle de belles journées passées à arpenter la Côte de Granit Rose ou à explorer l’intérieur de la région, avec tous ses dolmens et ses mehnirs, des reliques d’un passé lointain mais pourtant toujours présent. Dans la même veine, j’adore me promener dans la forêt de Paimpont, associée depuis longtemps à la forêt de Brocéliande, chère au roi Arthur et à Merlin. 

It’s been a while since I last went to Brittany, and the beautiful weather over these parts as I write these lines reminds me of the beautiful days spent pacing the Pink Granit Coast or exploring the interior of the area, with all its dolmens and mehnirs, relics of a distant past but still very much present today. In the same vein, I love to walk through the Paimpont Forest, which has for a long time been associated with Brocéliande, dear to King Arthur and Merlin.

Et bien sûr, la gastronomie bretonne exerce aussi une attraction certaine, des galettes salées aux crêpes sucrées, en passant par le far breton et le kouign-amann, sans oublier bien sûr une bonne bolée de cidre. 

And of course, Breton gastronomy exerts a certain attraction, from the savoury galettes to the sweet crêpes, via the far breton and the kouign-amann, without forgetting, of course, a good bowl of cider.

On dit souvent que la météo n’est pas très clémente en Bretagne, mais bien sûr, vous pouvez y profiter de belles journées. Cela dit, même sous la pluie, les bâtiments de granit, des petites maisons aux volets bleus aux églises majestueuses et austères, sont tous plus enjôleurs les uns que les autres. Sans compter les champs d’artichauts et les élevages de cochons, où les animaux ont toujours l’air si heureux! 

People often say that the weather is not very clement in Brittany, but of course you can take advantage of beautiful days, there. That being said, even in the rain, the granit buildings, from the little houses with their blue shutters to the majestic and austere churches, are all as seductive as the next. Without mentioning the artichokes fields and the pig farms, where the animals always look so happy!

J’ai vraiment hâte de retourner en Bretagne, pour revisiter mes endroits préférés, mais aussi y découvrir de nouveaux trésors. Et en plus, j’ai une faveur à vous demander, chers amis et lecteurs: quand je vous annoncerai que je retourne en Bretagne, n’oubliez pas de me rappeler que je dois en rapporter plusieurs paquets de palets bretons!

I am really looking forward to going back to Brittany, to revisit my favourite places, but also to discover new treasures there. And on top of this, I have a favour to ask of you, dear friends and readers: when I announce that I am on my way back to Brittany, don’t forget to remind me that I need to bring back several boxes of Breton palets!

26 Feb

UN DRÔLE DE RÊVE

La nuit dernière, j’ai fait un drôle de rêve. Il était tellement bizarre que je m’en suis souvenu, moi qui normalement ne me rappelle de rien de ce qui se passe dans ma tête quand je dors. Pour faire court,  j’étais en présence d’un grand homme, pour moi parmi les personnages les plus importants de l’histoire humaine: Napoléon Bonaparte. 

Last night, I had a funny dream. It was so bizarre that I remembered it, me who normally never remember nothing of what happens in my head when I am asleep. To cut a long story short, I was in the presence of a great man, for me among the most important characters of human history: Napoléon Bonaparte.

Je sais parfaitement que l’homme n’était pas un saint, loin de là, et que sa soif pour un pouvoir absolu causa d’innombrables souffrances. Mais malgré les campagnes disastreuses, les soldats morts au combat et la destruction presque totale, Napoléon a aussi laissé derrière lui une série de réformes qui continuent à illuminer les choses de nos jours. 

I know that the man was not a saint, far from it, and that his thirst for absolute power caused unimaginable suffering. But despite the disastrous campaigns, the soldiers dead in battle and the wholesale destruction, Napoléon also left behind a series of reforms that continue to illuminate things nowadays.

Le Code Civil des Français, dit le code Napoléon, par exemple, est un document si important que beaucoup de pays à travers l”Europe, et même le monde, l’ont utilisé pour rédiger leur code civil et leurs lois. Je sais que la conquête proposée de l’Egypte ne s’est pas très bien passée, mais c’est grâce à la pierre de Rosette, découverte pendant la campagne, que les hiéroglyphes ont enfin pu être déchiffrés.

The “Civil Code of the French”, a.k.a the Napoléon code, for example, is such an important document that a lot of countries across Europe, indeed the world over, used it to write their civil codes and their laws. I know that the proposed conquest of Egypt didn’t go to plan, but it is thanks to the Rosetta stone, discovered during the campaign, that hieroglyphs were finally deciphered.

Mais ce qui m’impressionne le plus chez Napoléon Bonaparte, c’est que ce jeune homme, intelligent et déterminé, à appris à parler, à lire et à écrire le français à l’école, avant d’imposer son intellect et son génie militaire non seulement sur la France, mais aussi une grande partie de l’Europe. Comme quoi, c’est fou ce que l’on peut accomplir si on y met du sien. 

But what impresses me most about Napoléon Bonaparte is that this young man, intelligent and determined, learned to speak, read and write French at school, before imposing his intellect and his military genius not only over France, but also a major part of Europe. Which seems to prove that you can accomplish great things when you put your mind to it.

Ça n’est donc pas vraiment une surprise que je respecte Napoléon, ni même que je rêve de passer un peu de temps à ses côtés. Et vous, chers amis et lecteurs, quel personnage historique rêveriez-vous de rencontrer? Faites-moi signe et dites-moi tout. A bientôt!

It is therefore no surprise that I respect Napoléon, or that I dream of spending a little bit of time by his side. And you, dear friends and readers, which historical character would you dream of meeting? Give me a sign and tell me everything. See you soon! 

19 Feb

DES EXERCICES

J’ai reçu un message sur Twitter ce matin qui m’a fait pensé à quelque chose d’un peu nouveau. Et c’est une idée qui me plaît assez. Mais avant de vous en parler, je dois prendre un peu de recul et vous expliquer le contexte en profondeur. Ou du moins suffisamment pour que vous compreniez d’où vient cet article!

I have received a message on Twitter this morning that made me think of something new. And it’s an idea I’m quite happy about. But before I tell you about it, I must take a step back and explain the context to you in greater depth. Or rather, deeply enough for you to understand where this post comes from! 

Comme vous le savez peut-être, j’offre quelques exercices pendant la semaine, plusieurs fois par jour, que vous pouvez trouver sur Instagram, Twitter et Facebook. J’adore recevoir tous les messages de ceux qui y participent, voir leur progrès et offrir des conseils à tous ceux et toutes celles qui me posent des questions. Je dis souvent que contrairement à certains professionnels, qui font payer les gens pour chaque email ou chaque coup de fil, je suis à la disposition de mes abonnés pour répondre à leurs questions.

As you may know, I offer a few exercises during the week several times a day, exercises you can find on Instagram, Twitter and Facebook. I love to receive all the messages from those who take part, see their progress and offer advice to those, boys and girls, who ask me questions. I often say that unlike some professionals, who charge people for each email or each phone call, I am at my followers’ disposition in order to answer their questions. 

J’offre aussi une série de ressources sur mon site internet, pour vous aider à travailler sur des points de grammaire précis, à travers quelques exercices (et leurs solutions!). Ces ressources sont faciles à télécharger et j’offre bien sûr des conseils ici aussi, si vous en avez besoin. Ce qui m’amène au message reçu ce matin, de la part d’une abonnée qui voyage, et qui travaille sur son français. 

I also offer a series of resources on my website, to help you work on precise points of grammar, through exercises (and solutions!). These resources are easy to download, and I also offer advice there, if you need it. Which brings me to the message I received this morning, from a follower who is travelling, and is working on her French. 

Elle n’a pas le temps ni les moyens physiques de se joindre à moi pour une série de leçons sur Skype, alors nous pensons développer quelques petits exercices d’écoute pour l’aider à pratiquer son oral. Je pense que ça sera assez facile à développer, mais j’aimerais bien savoir ce que vous pensez de cette idée, et si vous avez des conseils à me donner à ce sujet. Alors, chers amis et lecteurs, à vos claviers! S’il vous plaît, laissez vos conseils dans un commentaire, ou venez me voir sur les médias sociaux!

She hasn’t got the time or the physical means to join me for a Sjype course, so we are thinking about developing a few listening and speaking exercises to help her  practise. I think it will quite easy to develop, But I would love to know what you think of this idea, and if you have any advice to give me on that topic. So, dear friends and readers, to your keyboards! Please leave your advice in a comment, or come and see me on social media!