11 Feb

UN SENTIMENT BIZARRE

Même si j’habite et travaille au Royaume-Uni depuis plus de vingt ans, je retourne régulièrement en France, principalement pour rendre visite à ma famille, pas vraiment disséminée aux six coins du pays (puis-je vous rappeller que la France métropolitaine est parfois appelée l’Hexagone?), mais néanmoins distribuée dans trois régions bien distinctes. 

A funny feeling  Even if I have lived and worked in Great-Britain for more than 20 years, I go back to France regularly, chiefly to pay visit to my family, not really scattered to the six corners of the country (may I remind you that mainland France is sometimes called the Hexagone?), but certainly distributed in three very distinct regions.

Et c’est quand je passe par la France lors de ces visites que me vient ce sentiment bizarre. Bien sûr, je sais toujours d’instinct comment fonctionner dans mon pays, où tout m’est familier, et je ne commets jamais de ces faux-pas si faciles à faire quand on ne connaît pas à fond la culture d’un autre pays. Et pourtant, c’est très bizarre d’être touriste dans son propre pays. 

And it is during these trips to France that this funny feeling visits me. Of course, I still instinctively know how to function in my country, where everything is familiar to me, and I never fall into these faux-pas so easily committed when you don’t intimately know another country’s culture. And yet, it is a very funny feeling to be a tourist in one’s own country. 

J’adore arriver dans une ville que je ne connais pas, ou dans une autre où je ne suis pas venu depuis des lustres, et partir à la découverte de ses trésors, cachés ou pas. Pour moi, tous les détais sont importants et intéressants: où est la statue de Jeanne d’Arc (généralement à l’église, où la Sainte est souvent vénérée), quelle forme a le monument aux soldats morts pour la France, quelle boulangerie est ouverte le lundi? 

I adore arriving in a city I don’t know, or in another where I haven’t been in years, and discovering all its treasures, hidden or not. For me, all the details are so important and interesting: where is the statue of Joan of Arc (usually in the church, where the Saint is often prayed to), what shape will the monument to the soldiers who died for France take, which bakery is open on a Monday?

Je ressens un autre sentiment bizarre quand je rentre dans un magasin ou à l’office de tourisme alors que je parle à mon bien-aimé en anglais, et quand je m’entends dire que je parle très bien le français par ceux et celles à qui je m’adresse ensuite dans ma langue maternelle! Dans ce cas, j’avoue toujours mes origines, et c’est là qu’on me dit que je parle bien anglais, alors! Un sentiment bizarre, mais très agréable. 

I feel another funny feeling when I go into a shop or into the tourist office while speaking in English with my beloved, and when I’m told that I speak French very well from those with whom I then use my mother tongue! In that case, I always admit to my origins, and that it is when I am told that I speak very good English, then! A funny feeling, but a very agreeable one. 

Et vous, chers amis et lecteurs? Devenez-vous jamais touristes dans votre propre pays? Si vous habitez à l’étranger, qu’éprouvez-vous quand vous revenez au bercail pour une visite, ou en touriste? Est-ce là pour vous un sentiment étrange, agréable, déconcertant? Je suis très curieux de savoir si je suis le seul à éprouver ce sentiment tellement bizarre. 

And you, dear friends and readers? Do you ever become tourists in your own country? And if you live abroad, what do you feel when you come back to the nest for a visit, or as a tourist? Is this a weird, nice or disconcerting feeling? I am very curious to know if I am the only one to experience this funny feeling. 

02 Jan

Friday at Harry’s

I have recently spent a very happy Friday at the Harry Potter studios, and I simply HAVE TO tell you all about it. I don’t normally do that sort of thing, as I don’t want to appear to endorse products or advertise others, but I have to say that this visit to the Warner Borthers studios at Leavesden, near London, was extremely well put together and a must-do for all lovers of the world created by J.K. Rowling.

Or rather for all of you out there who love the films based on the novels. The tour does allow you to fully immerse yourself into the magical world of the boy wizzard. Sets, props, magical creatures and costumes, it’s all there, beautifully displayed and with informative explanations about how the films were made.

I particularly loved walking up Diagon Alley, ambling through the Forbidden Forest and greatly admired the art department and the giant Hogwarts model at the end of the tour. You can also walk into 4 Privet Drive, amble along the wonky wooden bridge, and stop in front of the house where Harry got his legendary scar. The giant chest pieces, the Ford Anglia, Hagrid’s sidecar, they’re also all there.

You can of course try butterbeer in the cafeteria, and have your photo taken on a broom in front of a green screen, pretending to fly. One young man, well over 6 foot, was very earnest in following the directions given to him by a virtual master at arms on how to wield his wand in a very interactive tutorial.

It is so easy to lose yourself in this universe, and I must admit that I was very happy to do just that. The displays are fabulous, rich in all things Harry Potter, and I loved learning so much about the films. As you can guess, a return visit is already on the cards…

 

UN VENDREDI CHEZ HARRY

Je viens de passer un vendredi plein de bonheur aux studios Harry Potter, et je DOIS tout simplement vous en parler. Normalement, je ne fais pas ce genre de chose, vu que je ne veux pas avoir l’air d’endosser des produits ou de faire de la pub à d’autres, mais je dois dire que cette visite aux studios Warner Brothers à Leavesden, près de Londres, était très bien conçue et un incontournable détour pour tous les amoureux du monde créé par J.K. Rowling.

Ou plutôt pour tous ceux d’entre vous qui aiment les films basés sur les romans. La visite vous permetde vous plonger complètement dans le monde magique du petit sorcier. Les décors, les accessoires, les créatures magiques et les costumes, tout est là, superbement mis en place et suivi d’explications très claires qui expliquent comment les films ont été faits.

J’ai tout particulièrement aimé parcourir le Chemin de Traverse, me promener dans la Forêt Interdite et ai vraiment admiré le département artistique et la maquette géante de Poudlard à la fin de la visite. Vous pouvez aussi visiter la maison au numéro 4 , Privet Drive, vous promener le long du pont en bois bancal, et vous arrêter devant la maison où Harry a reçu sa cicatrice légendaire. Les pièces du jeu d’échec, la Ford Anglia, le sidecar de Hagrid, ils sont aussi tous là.

Vous pouvez bien sûr goûter à la Bièraubeurre à la cafétéria, et vous faire prendre en photo à cheval sur un balai devant un écran vert, en faisant semblant de voler. Un jeune homme, grand de plus de deux mètres, suivait assidûment les instructions qu’un maître d’armes virtuel lui donnait, pour lui apprendre à manier sa baguette magique, dans une leçon très interactive.

Il est très facile de vous perdre dans cet univers, et je dois avouer que c’est exactement ce que j’ai fait. L’exposition est fabuleuse, pleine de tout ce qui appartient au monde de Harry Potter, et j’ai adoré apprendre tellement de choses au sujet des films. Comme vous pouvez vous en douter, une autre visite est déjà prévue…