04 May

TROIS ROMANS

Salut tout le monde. J’espère que vous allez bien et que vous trouvez assez de temps libre pour ouvrir un bon livre ces temps-ci. Si la lecture fait partie de vos habitudes, bien sûr. Elle fait partie des miennes, et en ce moment, j’essaie de lire le plus possible durant la journée, car je suis souvent trop fatigué le soir pour parcourir plus de deux pages. Comme une abonnée sur Twitter m’a demandé quels étaient mes romans français préférés, j’en ai choisi trois pour vous en parler. 

Three novels Hello everybody. I hope that all is well and that you are finding enough free time to open a good book these days. If reading is part of your habits, that is. It is part of mine, and at the moment, I try to read as much as possible during the day, as I am often too tired in the evening to go though more than two pages. As a Twitter follower of mine asked me what my favourite French novels were, I chose three of them to tell you about them.

Si vous lisez ces lignes régulièrement et depuis un moment, vous saurez que je suis fan de Marguerite Duras, et principalement du Marin de Gibraltar, cette histoire d’amour impossible entre la belle Américaine qui recherche son marin et l’homme qui a tout plaqué pour la suivre. J’ai dû lire ce livre plus de dix fois, et je n’arrive toujours pas à savoir pourquoi. La chaleur, la mer, les personnages, le rythme de l’écriture, tout y fait. Le malaise présent dans la vie du personnage principal y est aussi pour beaucoup.

If you have been reading these lines regularly and for a while, you will know that I am a Marguerite Duras fan, and mainly of The Sailor of Gibraltar, this story of impossible love between the stunning American woman and the man who dropped everything to follow her. I must have read this book more than ten times, and I still don’t know why. The heat, the sea, the characters, the rhythm of the writing, it all counts. The malaise at the heart of the main character’s life is also a big part of it. 

La liste des classiques de la littérature française que j’apprécie est longue, mais alors que je regardais mes étagères, mes yeux se sont posés sur Le Rouge et le Noir, de Stendhal. Cette course effrénée vers le bonheur parfait, lui aussi impossible (il y a comme qui dirait un thème dans mes choix), ne mène pas Julien Sorel vers un destin très heureux, mais j’adore le côté épique du récit, et les rebondissements dans l’histoire de ce provincial ambitieux. Je pense qu’il est temps que je le relise. 

The list of French literature classics I like is long, but as I was looking at my shelves, my eyes came to bear on The Red and the Black, by Stendhal. This frenetic race towards a perfect hapiness, just as impossible (there seems to be a theme, here), doesn’t lead Julien Sorel to a happy ending, but I love the epic nature of the tale, and the turns in the story of this ambitious country boy. I think that it is time I read it again. 

Là, juste à côté du roman de Stendhal, se trouve La Nuit des temps, de René Barjavel. On ne peut plus différent, ce court roman de science-fiction, dont je vous ai déjà parlé, raconte lui aussi une double histoire d’amour, la première aussi impossible que la deuxième. J’adore l’écriture rapide, intense, et les thèmes de l’amour et du conflit global entre deux superpuissances. Je dois vraiment être accro aux histoires qui finissent mal, moi.

There, right next to the Stendhal novel, is The Ice People, by René Barjavel. Totally different, this short science-fiction novel, which I have already mentioned, also tells about a double love story, the first just as impossible as the second. I love the fast, intense writing, and the themes of love and global conflict between two superpowers. I really must be addicted to happily never after stories. 

Ce qu’il manque dans ma bibliothèque, ce sont des romans écrits en français, mais un peu plus récents. J’attends donc avec impatience vos recommandations. Je sais que certains d’entre vous vont me proposer des récits intéressants, engagés, voire même profonds, et je ne manquerai pas de passer vous raconter mes nouvelles lectures dans un prochain article du blog. Je vous dis donc, à bientôt !

What is missing from my library are novels written in French, but a little bit more recent. I am therefore looking forward to your recommendations. I know that some of you will offer me interesting, committed, or even deep writings, and I will not fail to tell you about what I’ll be reading in a future blog post. The only thing left for me to say is, see you soon !

06 Oct

MES CLASSIQUES

Le monde est divisé entre ceux et celles qui lisent, et ceux et celles qui ne lisent pas. Moi je lis, tant que je peux. Je ne m’ennuie jamais, car si je mets le nez dans un livre, je suis transporté ailleurs. On me demande souvent sur les médias sociaux de recommander des livres pour tous les niveaux, et c’est très difficile, car tout choix est subjectif. Alors je vous propose ici trois de mes livres préférés. 

My classics The world is divided between those who read and those who don’t. I read, as much as I can. I am never bored, because if I put my nose in a book, I am transported elsewhere. On social media, people often ask me to recommend books for all levels, and it is very difficult, because all choices are subjective. So I am offering you here three of my favourite books. 

Le premier, Le Marin de Gibraltar (1952), de Marguerite Duras, est l’histoire d’un amour impossible entre un homme en mal de tout et une superbe femme à la recherche du marin de Gibraltar. Le protagoniste se retrouve à bord du yacht d’une belle Américaine dont il est tombé amoureux, même s’il sait qu’elle ne l’aimera jamais, car son coeur appartient à un mystérieux marin. Je ne vous révélerai pas la fin du roman, mais j’adore le ton du récit et l’atmosphère générale.

The first one, Le Marin de Gibraltar (1952), by Marguerite Duras, is the story of the impossible love between a man who’s sick of everything and a gorgeous woman who is looking for the sailor from Gibraltar. The main character finds himself aboard a beautiful American woman’s yacht, with whom he fell in love, even if he knows she will never love him back, as her heart belongs to a mysterious sailor. I will not spoil the end of the novel, but I love the tone of the narration and the general atmosphere. 

Dans un genre complètement différent, j’adore le court roman de science-fiction de René Barjavel, La Nuit des temps, publié en 1968. Le roman débute avec un mystérieux signal provenant d’une immense profondeur sous la glace antarctique, qui révèle la présence d’une ancienne civilisation. Je viens de réaliser que, encore une fois, il s’agit ici d’une histoire d’amour impossible, entre le Dr Simon et Eléa, reveillée d’un très long sommeil. Visiblement, je suis très fleur bleue. 

In a completely different genre, I adore the short science-fiction novel by René Barjavel, La Nuit des temps (The Ice People), published in 1968. The novel begins with a mysterious signal coming from deep down under the Antarctic ice, which reveals the presence of an ancient civilisation. I have just realised that, once more, we have here an impossible love story, between Dr Simon and Eléa, awoken from a very long sleep. Apparently, I’m a hopeless romantic.

Ma troisième recommandation est Le Jardin d’acclimatation (1980), le Prix Goncourt d’Yves Navarre. Un merveilleux roman, qui frappe fort dans le coeur, je vous préviens. La famille Prouillan, disséminée dans le monde, se souvient de Bertrand le jour de son anniversaire. Le langage est fort, direct, poétique. Les sentiments y sont exposés, les nerfs à vif du début à la fin. Je viens de le relire et je n’ai pas peur de vous dire que j’ai encore une fois eu les larmes aux yeux…

My third recommendation is Le Jardin d’acclimatation (1980), Yves Navarre’s Prix Goncourt. A wonderful novel, which hits you hard in the heart, let me tell you. The Prouillan family, scattered throughout the world, remembers Bertrand on the day of his birthday. The language is powerful, direct, poetic. Feelings are exposed, like raw nerves from start to finish. I have just read it again, and I am not afraid to tell you that once again tears welled up…

Bien sûr, la littérature française contient tellement de belles histoires, à tous les niveaux et pour tous les goûts, que je ne saurais pas lui faire justice dans cet article. De plus, comme je vous le disais au début, le choix de vos lectures est totalement subjectif. Une chose est sûre cela dit: la lecture est un outil très utile à la découverte de la langue française, pourvu que vous choisissiez un ouvrage à votre niveau. Quel qu’il soit, j’espère que vous m’en parlerez. A bientôt ! 

Of course, French literature contains so many beautiful stories, at all levels and for all tastes, that I can’t do it justice in this post. On top of it, as I was saying at the beginning, what you choose to read is totally subjective. One thing is sure, though: reading is a very useful tool to the discovery of the French language, provided you can choose a book at your level. Whatever it is, I hope you’ll tell me about it! See you soon!