08 Oct

UN GARDE-MANGER DE RÊVE

Dans la maison de mes rêves, il y a une des plus petites pièces à laquelle je pense le plus souvent. Et non, je ne veux pas parler des toilettes (quoi que, j’ai quelques idées là-dessus aussi!).  Ce petit coin de la maison qui me préoccupe tellement, c’est le garde-manger. Et je rêve d’en avoir un, ce qui n’est en ce moment pas le cas. 

A dream pantry  In the house of my dreams, there is one of the smallest rooms I think about most often. And no, I do not mean the toilets (mind you, I have a few ideas about that, too!). This little corner of the house that preoccupy me so is the pantry. And I dream of having one, which is not the case at present.

Même si j’ai déjà utilisé deux fois l’adjectif ‘petit’ pour décrire mon garde-manger, je le veux en fait assez grand pour pouvoir y ranger non seulement de la nourriture fraîche, mais aussi les boîtes de conserve et autres produits secs, sans compter tous les appareils électriques et ustensiles dont je ne me sers pas tous les jours dans la cuisine. Alors je voudrais avoir une combinaison de placards, et d’étagères, mais surtout d’étagères, où je pourrais tout ranger.

Even if I have already used the adjective ‘small’ to describe my pantry, actually I want it big enough to be able to tidy away not only fresh produce, but also tinned food and other dry things, without mentioning all the electrical appliances and utensils I don’t use every day in the kitchen. So I would love a combination of cupboards and shelves, but shelves mostly, where I could put everything away.

Je mettrais tout dans des bocaux étiquetés, dans des boîtes hermétiques, et tous les jours je pourrais rentrer dans mon garde-manger et trouver ce dont j’ai besoin sans avoir à farfouiller dans ma cuisine, dans des tiroirs trop petits et trop remplis. En plus, je voudrais être en mesure de mettre en valeur toute ma vaisselle et autres plats ou moules à gâteaux. 

I would put everything in labelled jars, in airtight boxes, and every day I would be able to walk into my pantry and find what I need without having to rummage in my kitchen, in drawers too small and too full. On top of that, I would love to be able to display all my crockery and other dishes or cake tins.

Des coupes à champagne aux petits mazagrans verts dans lesquels je sers le café à mes étudiants, en passant par mes assiettes de tous les jours ou celles pour les grandes occasion, je veux tout voir en un seul coup d’oeil, au cas où j’oublierais ce que j’ai dans mes placards. 

From champagne flutes to the little green glasses in which I serve coffee to my students, via my everyday plates and the ones I use for grander occasions, I want to see everything at one glance, should I forget what I have in my cupboards.

Vous voyez, je ne demande pas beaucoup. Juste une petite pièce à l’écart, près de ma cuisine, petite, certes, mais suffisamment grande pour y ranger tout ce qui doit être rangé. Comme l’écrivait Virginia Woolf, je ne veux qu’une pièce rien qu’à moi. Non pas pour m’y réfugier, en faire mon cocon, m’y sentir à l’abri de tout, mais afin d’assouvir mon envie d’ordre et d’efficacité. Ça n’est sûrement pas trop demander? 

So you see, I don’t ask for much. Just a little room on the side, near my kitchen, small, indeed, but big enough to receive everything that must be tidied away. As Virginia Woolf once wrote, all I want is a room of my own. Not to take refuge there, to cocoon me, to make me feel safe from everything, but to assuage my need for order and efficiency. Surely, that’s not too much to ask?

16 Apr

QU’EST-CE QU’ON TROUVE DANS VOTRE FRIGO?

Il n’y a pas si longtemps, j’attendais de voir ma charmante dentiste, et je parcourais sans vraiment le lire un de ces magazines que l’on trouve toujours dans les salles d’attente des dentistes, j’en suis sûr n’importe où dans le monde. La sélection était plutôt éclectique, mais mon dévolu s’était jeté (comme un loup affamé, je n’avais pas pas pris de petit déjeuner ce jour-là) sur un article de presse dite féminine. 

Not so long ago, I was waiting to see my charming dentist, and I was going through without reading it one of those magazines that you always find in dentists’ waiting rooms, I am sure anywhere in the world. The selection was rather eclectic, but my interest had thrown itself (as a famished wolf, as I had not had breakfast that day) on an article from the so-called feminine press.

Ayant complètement ignoré les articles de mode, de maquillage et de conseils sur ma vie amoureuse, je m’étais rabattu sur le segment ‘cuisine’. Une célébrité quelconque me disait qu’elle ne cuisinait pas beaucoup, à cause d’un emploi du temps très chargé, mais me régalait quand même du contenu de son réfrigérateur. Après m’être demandé pourquoi elle me disait tout cela si elle ne cuisinait pas, je me suis moi-même demandé quel était le contenu de mon frigo. 

Having completely ignored articles on fashion, make-up  and advice on my love life, I had fallen back on the ‘cooking’ segment. A random celebrity was telling me that she doesn’t cook a lot, due to a heavy timetable, but was still detailing the contents of her refrigerator. After asking myself why she was telling me all this if she doesn’t cook, I did ask myself if I could name the contents of my fridge.

Je savais bien sûr qu’il contenait les côtelettes d’agneau prévues pour le repas du soir, qui allaient être accompagnées d’asperges et de pommes de terres nouvelles. Mais après ça, quoi d’autre? Un peu de fromage, bien sûr, et du beurre salé. Pas de lait de vache, que je ne bois plus, mais du lait végétal pour mon café du matin. Un peu de charcuterie, un bocal de cornichons, et un pot de rillettes de canard presque fini (elles étaient ma foi bien bonnes). 

I knew of course that it contained the lamb chops planned for the evening meal, which were going to be accompanied by asparagus and new potatoes. But after that, what else? A little bit of cheese, of course,  and some salted butter. No cow’s milk, which I do not drink anymore, but some vegetal milk for my morning coffee. A little charcuterie, a jar of cornichons, and a jar of duck rillettes, almost empty (they were rather good, actually).

Une étagère est pleine à craquer de pots entamés (moutardes, sauces, confitures, etc) qui doivent être conservés au frais après ouverture. Un assemblage divers et varié de légumes ferme la liste. Si ma mémoire ne me fait pas défaut: une aubergine, des poireaux, un chou-fleur, quelques petits navets et deux poivrons rouges. 

A shelf full to bursting with opened jars (mustards, sauces, jams, etc) which must be kept refrigerated after opening. A diverse and varied assemblage of vegetables closes the list. If memory serves: an aubergine, some leeks, a cauliflower, a few little turnips and two red peppers.

Je me demande ce que le contenu de mon frigo révèle de ma personalité, mais encore plus ce que le contenu du vôtre nous révèlera une fois que vous nous aurez tout dit, alors à vos claviers!

I wonder what the contents of my fridge say about my personality, but even more so what the contents of yous will reveal once you will have told us everything, so to your keyboards!

29 Jan

UN TRÉSOR DE FAMILLE

A la recherche de cette sacrée inspiration, qui se cache toujours quand vient l’heure d’écrire ces articles, je suis passé devant deux de mes petits trésors. Et c’est là que j’ai trouvé un petit morceau d’inspiration, en plus d’un ou deux petits ‘moutons’ de poussière. Il faut vraiment que je passe l’aspirateur derrière les fauteuils…

A family treasure          Looking for that darn inspiration, which is always hiding when the time comes to write these posts, I walked past two of my little treasures. And it is there that I found a little piece of inspiration, on top of or or two little dust ‘bunnies’. I really must vacuum behind the armchairs…

Le premier de mes petits trésors est un petit bureau, ou plutôt un petit écritoire qui appartenait à mon grand-père. Je m’y asseois toujours pour y écrire les lettres auxquelles j’ai déjà fait allusion sur ce blog. Il est en acajou, avec des pieds très délicats et des compartements secrets pour y mettre les timbres, et le papier à lettre. En plus, quand j’y suis assis, j’y suis en bonne compagnie, puisque mon petit buste de Napoléon me regarde écrire.

The first of my treasures is a little desk, or more specifically a little writing desk which belonged to my grandfather. I always sit at it to write the letters I have already mentioned in this blog. It is made of mahogany, with very delicate feet and secret compartments to store stamps and letter paper. On top of that, when I am sitting there, I am in good company, as my little bust of Napoléon watches over me as I write.

En face de mon petit écritoire, se trouve depuis peu un petit éléphant en bronze, qui chasse une cigogne. Même s’il n’est arrivé que récemment, je sais qu’avec le temps il deviendra un trésor de famille. Henri, pour l’appeler par son nom, est une petite sculture de Rosamond Lloyd, et il a vite trouvé sa place chez moi et dans mon imaginaire.

Facing this little writing desk, you can find a newcomer, a little bronze elephant chasing a stork. Even if he arrived only recently, I know that with time he will become a family treasure. Henri, to call him by his name, is a little sculpture by Rosamond Lloyd, and he quickly found his place in my home and in my mind’s eye.

Comme beaucoup d’autres choses, mais aussi beaucoup de souvenirs, le bureau et Henri font partie de mes trésors, parce qu’ils occupent une place spéciale dans ma vie. Qu’ils soient arrivés récemment ou qu’ils me viennent d’un passé un peu plus ancien, je les aime pour ce qu’ils représentent plus que pour ce qu’ils sont. Et pour moi, c’est là la définition d’un vrai trésor. Je suis sûr que vous aussi vous avez quelques petits trésors cachés quelque part, alors j’espère que vous les partagerez avec mes lecteurs et moi!

As mamy other things, but also as many memories, the desk and Henri are amongst my treasures, because they have a special place in my life. Whether they arrived recently or came to me from a more distant past, I love them for what they represent more than for what they are. And for me, it is there the definition of a real treasure. I am sure that you too have a few little treasures hidden somewhere, so I hope that you will share them with my readers and me!

22 Aug

Back home

Travels are good for the soul, they say, and I would tend to agree. I love visiting places I have never been to before, discovering new countries, cultures and people along the way. There is, however, something equally magical about coming home.

In my case, returning to ALK HQ is always something worth looking forward to, due to the fact that I love the cottage, and its immediate surroundings. I have already written of the pleasure I take out of gardening, baking and generally living there, and I stand by that. Let’s just hope that the rest of the season is going to be a good one. You never know, we might even enjoy a bit of an Indian summer.

Whatever the weather, I shall be hard at work, both in and out of the house, as I have to get going on volume 3 of ‘the book’, on top of preparing to host the Hambleden church tea (with a lot of help from Penny and Julia) at the end of the month, and getting to grip with the garden, which will no doubt have gone wild in my absence.

There might also be some guests coming to stay, which is always a joyous occasion, and a good opportunity for a spot of general tidying (not that the place is usually a mess, but you know how it is!). Having been away, I do love to come back home and entertain, having been perfectly looked after for a fortnight. So it will be my turn to cook and bake, making sure that my guests are happy, well fed and certainly well ‘watered’. I’m not sure whose turn it is, so the list is open! If you fancy coming to dinner and chatting in French, give me a call and I’ll put your name on the list!

 

DE RETOUR A LA MAISON

Les voyages sont bons pour l’esprit, à ce qu’ils disent, et je suis plutôt d’accord. J’adore visiter des endroits où je ne suis jamais allé, découvrir de nouveaux pays, cultures et amis en route. Il y a, cependant, quelque chose de tout aussi magique à rentrer chez soi.

Dans mon cas, revenir au QG d’ALK est toujours quelque chose que j’anticipe, grâce au fait que j’adore le cottage, et ses environs immédiats. J’ai déjà décrit le plaisir que j’ai à y jardiner, cuisiner et vivre en général, et je réitère le sentiment. Il ne me reste plus qu’à espérer que le reste de la saison soit bon. On ne sait jamais, on aura peut-être le plaisir d’un été indien.

Peu importe la météo, je vais travailler dur, à l’intérieur comme dehors, vu que je dois avancer avec le 3ème volume du ‘livre’, en plus de me préparer à servir les gâteaux au goûter de l’église de Hambleden (avec l’aide de Penny et Julia) à la fin du mois, et d’empoigner le jardin, qui sera sûrement devenu une véritable jungle en mon absence.

Nous aurons aussi peut-être de la compagnie, sous la forme d’invités, ce qui est toujours plaisant, et une bonne occasion pour un grand ménage (même si ça n’est jamais le désordre chez moi, mais vous savez ce que c’est!). Après mon absence, j’aime être de retour et m’occuper de mes invités, ayant été parfaitement chouchouté pendant quinze jours. Alors c’est à mon tour de faire la cuisine et les gâteaux, en faisant en sorte que mes invités soient heureux, bien nourris et surtout bien ‘arrosés’. Je ne sais pas qui seront mes prochains invités, alors la liste est ouverte! Si l’envie vous prend de venir dîner et causer français, donnez-moi un coup de fil et je mettrai votre nom sur la liste!