The Regatta

It is this time of the year again. For the next five days, Henley-On-Thames is going to come to a standstill. There will be traffic everywhere, nowhere to park, supermarket shelves will be empty and it’ll take you a long time to go nowhere.

And more intriguingly, creatures from another planet, all over 6-foot tall, without an ounce of body fat on them and clad in some form of elastic second skin will invade this normally tranquil and peaceful town on the river. It’s not that I am body conscious at all, but there is something slightly unnerving about them. It’s probably something to do with the fact that they always travel in packs, and that they are almost all male…

They are of course not aliens, but rowers, come from all over the world to compete in the Royal Regatta. And what a spectacle it is! Watching them battle over the course’s straight mile to the finish line at the bridge in the centre of town is truly mesmerising in its display of raw power. There is also the awesome noise generated by their partisan followers. Not to mention the equally impressive noise and merriment coming from the hospitality tents and stands lining the right bank of the river!

Where I am quite lucky is that I do not have to battle the hordes and drive into Henley to be a spectator, as ALK HQ is but a mere mile on foot from the start line, at Temple Island. I can start from my garden (have I mentioned I’ve been working on my garden? More on that soon), cross the river at the Hambleden lock, before gently stroll along and cheer on all those gentle giants. And that, dear friends and readers, is enough exercise for me!

 

LA RÉGATE

C’est encore une fois cette époque de l’année. Pendant les cinq prochains jours, Henley-On-Thames va être complètement bouché. Il y aura des voitures partout, pas de place pour se garer, les rayons du supermarché seront vides, et il vous faudra des heures pour aller nulle part.

Et de façon plus intriguante, des créatures venues d’une autre planète, toutes de plus de deux mètres de haut, sans un gramme de graisse sur le corps et habillées d’une sorte de deuxième peau élastique envahiront cette petite ville au bord de la rivière, normalement calme et tranquille. Ça n’est pas que je sois conscient de mon physique du tout, mais il y a quelque chose de légèrement déconcertant à leur sujet. C’est probablement parce que ces créatures se déplacent en meute et sont presque toutes de sexe masculin…

Ce ne sont bien sûr pas des extraterrestres, mais des rameurs, venus du monde entier pour participer à la Régate Royale. Et quel spectacle! Les regarder mener bataille le long du parcours tout droit, jusqu’à la ligne d’arrivée au pont au centre-ville, est vraiment hypnotisant, dans son étalage de puissance brute. Il y a aussi le bruit assourdissant généré par leurs partisans. Sans parler du bruit également impressionnant et la gaieté venant des tentes et autres stands commerciaux qui jonchent la rive droite de la rivière!

Là où j’ai de la chance, c’est que je n’ai pas à affronter les hordes et aller à Henley en voiture pour devenir spectateur, vu que le QG d’ALK est à peine à deux kilomètres à pied de la ligne de départ, à l’Île du Temple. Je peux partir de mon jardin (est-ce que je vous ai dit que je travaillais sur mon jardin? Je vous en dirai plus bientôt), traverser la rivière à l’écluse de Hambleden, avant de flâner et d’encourager tous ces gentils géants. Et ça, chers amis et lecteurs, c’est tout l’exercice dont j’ai besoin!

  • ALK

    Si vous passez à Henley pendant la Régate, faites-moi signe!

  • anick.dabet@free.fr

    C’est superbe. Gros bisous. Maman