The hill

Sancerre. If, like me, you like French wine, you will know the name. I love that particular wine, because I have yet to find a producer I don’t like, and even more so since I have family connections to and ‘history’ with the place. Because, you see, my older brother and his family live not too far from the famous hill, and because of all the trekking I did there while doing my national service…

Although the name of the village on top of the hill is the one on the bottles, a few other villages are included in the production of some great Sauvignon Blanc wines, with some Pinot Noir thrown in. For that reason, I have to admit I prefer the unfussy wines produced on the hill, and the whites in particular, to the smokier Pouilly produced on the other side of the river.

In my family, we like to pair those floral and fragrant wines with dishes and delicacies that some of you will not expect, such a foie gras and seafood. That said, I will always choose a nicely chilled bottle of the stuff over any Chardonnay, wherever they come from. I will even push the vice as far as keeping to the white variety when coming to the cheese course, especially if it contains some delicious crottins de Chavignol, those amazing little goat’s cheeses produced at the foot of the same hill.

I know some of those ‘wine villages’ can be surprisingly small, and some of them frankly not that interesting to visit, but next time you’re in the Loire valley, why not climb that hill and see for yourself how nice it is?

 

LA COLLINE

Sancerre. Si, comme moi, vous aimez les vins français, vous connaissez le nom. J’adore ce vin en particulier, parce que n’ai pas encore trouvé un producteur que je n’aime pas, et encore plus puisque j’ai aussi des connections avec la colline de par ma famille et mon ‘histoire’. Parce que voyez-vous, mon grand frère et sa petite famille n’habitent pas trop loin de la fameuse colline, et j’y ai effectué pas mal de marches lors de mon service national…

Bien que ce soit le nom du village en haut de la colline qui figure sur les bouteilles, quelques autres villages se joignent à la production de bons sauvignon blanc, avec parfois un peu de pinot noir ajouté. Pour cette raison, je dois vous avouer que je préfère ces vins pas trop compliqués aux vins de Pouilly, plus ‘fumés’, qui sont produits de l’autre côté de la rivière.

Dans ma famille, on aime jumeler ces vins floraux et parfumés à des mets délicats auxquels vous ne vous attendez peut-être pas, comme le foie gras ou les fruits de mer. Cela dit, j’en boirai plus volontiers une bonne bouteille fraîche plutôt que d’ouvrir un chardonnay, d’où qu’il vienne. Je pousserai même le vice jusqu’à continuer de boire du blanc avec le fromage, surtout si le plateau comporte quelques délicieux crottins de Chavignol, ces surprenants fromages de chèvre produits au pied de la même colline.

Je sais que certains de ces ‘villages-vignobles’ peuvent être, de façon quelque peu surprenante, assez petits, et certains d’entre eux franchement pas très intéressants à visiter, mais la prochaine fois que vous vous trouvez dans la vallée de la Loire, pourquoi ne pas monter cette colline et vous faire une idée pour vous-même?