Back home

Travels are good for the soul, they say, and I would tend to agree. I love visiting places I have never been to before, discovering new countries, cultures and people along the way. There is, however, something equally magical about coming home.

In my case, returning to ALK HQ is always something worth looking forward to, due to the fact that I love the cottage, and its immediate surroundings. I have already written of the pleasure I take out of gardening, baking and generally living there, and I stand by that. Let’s just hope that the rest of the season is going to be a good one. You never know, we might even enjoy a bit of an Indian summer.

Whatever the weather, I shall be hard at work, both in and out of the house, as I have to get going on volume 3 of ‘the book’, on top of preparing to host the Hambleden church tea (with a lot of help from Penny and Julia) at the end of the month, and getting to grip with the garden, which will no doubt have gone wild in my absence.

There might also be some guests coming to stay, which is always a joyous occasion, and a good opportunity for a spot of general tidying (not that the place is usually a mess, but you know how it is!). Having been away, I do love to come back home and entertain, having been perfectly looked after for a fortnight. So it will be my turn to cook and bake, making sure that my guests are happy, well fed and certainly well ‘watered’. I’m not sure whose turn it is, so the list is open! If you fancy coming to dinner and chatting in French, give me a call and I’ll put your name on the list!

 

DE RETOUR A LA MAISON

Les voyages sont bons pour l’esprit, à ce qu’ils disent, et je suis plutôt d’accord. J’adore visiter des endroits où je ne suis jamais allé, découvrir de nouveaux pays, cultures et amis en route. Il y a, cependant, quelque chose de tout aussi magique à rentrer chez soi.

Dans mon cas, revenir au QG d’ALK est toujours quelque chose que j’anticipe, grâce au fait que j’adore le cottage, et ses environs immédiats. J’ai déjà décrit le plaisir que j’ai à y jardiner, cuisiner et vivre en général, et je réitère le sentiment. Il ne me reste plus qu’à espérer que le reste de la saison soit bon. On ne sait jamais, on aura peut-être le plaisir d’un été indien.

Peu importe la météo, je vais travailler dur, à l’intérieur comme dehors, vu que je dois avancer avec le 3ème volume du ‘livre’, en plus de me préparer à servir les gâteaux au goûter de l’église de Hambleden (avec l’aide de Penny et Julia) à la fin du mois, et d’empoigner le jardin, qui sera sûrement devenu une véritable jungle en mon absence.

Nous aurons aussi peut-être de la compagnie, sous la forme d’invités, ce qui est toujours plaisant, et une bonne occasion pour un grand ménage (même si ça n’est jamais le désordre chez moi, mais vous savez ce que c’est!). Après mon absence, j’aime être de retour et m’occuper de mes invités, ayant été parfaitement chouchouté pendant quinze jours. Alors c’est à mon tour de faire la cuisine et les gâteaux, en faisant en sorte que mes invités soient heureux, bien nourris et surtout bien ‘arrosés’. Je ne sais pas qui seront mes prochains invités, alors la liste est ouverte! Si l’envie vous prend de venir dîner et causer français, donnez-moi un coup de fil et je mettrai votre nom sur la liste!