A triangular horror

Why, oh why, oh why are the French trying to catch up on the Brits in the race for the most disgusting sandwich? Don’t get me wrong, there are plenty of delicious sandwiches in both countries, but I am talking about the triangular horrors that can be found on both sides of the Channel these days. In France, they are creeping into the most unexpected of places, having escaped from motorway service stations. I could almost forget these on this side of the water, where they have some history behind them (although I am not sure when they appeared for the first time), but in France?

Why on Earth would you actually choose to purchase, let alone eat, these horrors when for the same price, you can go to your local friendly boulanger, charcutier-traiteur or even bar-tabac and bite into a crusty baguette filled to the brim with a multitude of choices? And even then, the French don’t exactly eat them on the go, but sitting down at a table, with a drink, and maybe even a pastry for dessert. These days, you can find some very good sandwiches in friendly neighbourhood chains, and I am not afraid to admit I find them just the thing when all you require is a light lunch.

That said, you would have to get up early to catch me devouring (or even nibbling on) one of those doughy triangular things, especially in France. Why would I, when I can appreciate a tasty jambon-beurre or a rillettes-cornichons? Go on, tell me you prefer the soggy pre-packed sandwiches to the delicious crusty variety, and I will not believe you!

 

LES SANDOUICHES TRIANGLES

Pourquoi, mais pourquoi, oh pourquoi les Français se sont-ils lancés dans la course au sandwiche le plus dégoûtant? Ne me méprennez pas, il y a tout plein de délicieux casse-croûtes dans les deux pays, mais je vous parle de ces horreurs triangulaires que l’on peut trouver des deux côtés de la Manche ces jours-ci. En France, on les rencontre dans les endroits les plus inattendus, maintenant qu’ils se sont échappés des stations services d’autoroutes. Je pourrais presque les pardonner de ce côté-ci de la frontière, où ils sont connus depuis pas mal de temps (bien que je ne sois pas sûr de savoir quand ils sont apparus pour la première fois), mais en France?

Je ne comprendrai jamais comment on peut choisir d’acheter, et encore moins manger, ces horreurs quand, pour le même prix, vous pouvez vous rendre chez votre gentil boulanger, charcutier-traiteur ou même bar-tabac local et croquer dans une baguette croustillante remplie à craquer d’un choix illimité de garnitures? Et en plus, les Français ne les mangent pas sur le pouce, mais assis à une table, avec quelque chose à boire, et peut-être même une viennoiserie en dessert. Ces jours-ci, on peut trouver de très bons sandwiches dans des chaînes de magasins de quartiers bien sympas, et je n’ai pas peur d’admettre que je les considère comme étant une bonne solution quand j’ai besoin d’un déjeuner léger.

Cela dit, il vous faudrait vous lever très tôt pour me voir dévorer (ou même grignoter) une des ces horreurs triangulaires, surtout en France. Pourquoi le ferais-je, quand je peux apprécier un super jambon-beurre ou rillettes-cornichons? Allez, dites-moi que vous préférez ces sandwiches presque humides dans leur paquet plutôt que les délicieuses variétés croustillantes, et je ne vous croirai pas!